Placements financiers

La décision d’investir sur des instruments financiers ou en assurance doit être soigneusement pensée et ne peut être prise de manière optimale que dans une réflexion au cas par cas. Profitez de notre expérience pour la totalité des questions concernant le patrimoine.
Un conseil sur mesure dépendant de vos objectifs et de votre situation familiale, patrimoniale et fiscale, vous sera délivré par nos experts qui ainsi, vous aideront à construire votre stratégie patrimoniale. Ensemble, nous définirons votre profil d’investisseur (appétence au risque et expérience personnelle) et sélectionneront avec vous, les placements financiers adaptés à vos besoins.

L’ASSURANCE VIE


L’assurance-vie est un placement financier qui permet au souscripteur d’épargner de l’argent dans l’objectif de le transmettre à un bénéficiaire lorsque survient un événement lié à l’assuré : son décès ou sa survie.
Ce produit d’épargne permet au souscripteur de percevoir des intérêts sur son contrat en fonction du capital investi.
En cas de vie du souscripteur, il reste le bénéficiaire et titulaire des fonds et peut récupérer librement le capital et les intérêts.
En cas de décès du souscripteur, le contrat sera dénoué et le capital et les intérêts seront transmis à le (ou les) bénéficiaire(s) de son choix.
L’assurance vie est principalement utilisée de nos jours comme un contrat pour épargner de l’argent en bénéficiant des avantages de la fiscalité de l’assurance vie cumulés avec ceux liés à la transmission du patrimoine.

LES OBJECTIFS


SUPPORTS D’INVESTISSEMENT

Il existe deux compartiments dans un contrat d’assurance vie :

  • Les fonds en euros qui offrent une garantie en capital
  • Les unités de compte (UC) qui n’offrent pas de garantie sur le capital et qui sont investies en parts de SICAV, SCI, SCPI, FCP ou trackers, eux-mêmes principalement investis en immobiliers, actions ou obligations.

LE CONTRAT DE CAPITALISATION


Copie conforme de l’assurance vie au niveau fiscal, mais aussi au niveau des supports d’investissement, le contrat de capitalisation est un placement financier qui permet de capitaliser une somme d’argent. Pendant la durée de vie du contrat, l’épargnant a la possibilité de retirer son argent à tout moment. Il peut également changer les supports d’investissements en effectuant des arbitrages.
Au terme du contrat, il peut décider de clôturer son contrat et de sortir soit en rente viagère ou en capital.

LE PEA


Si vous avez un profil plus offensif et que par conséquence votre appétence au risque est plus forte, le PEA est le support à privilégier Le PEA ou Plan d’Epargne en Action permet aux particuliers d’investir sur des actions européennes. Il a été créé pour favoriser l’investissement boursier. Le PEA permet de se constituer à terme un capital ou une rente viagère. Les revenus et les plus-values obtenus sur un PEA sont exonérés d’impôt après 5 ans.

Aucun versement minimal n’est imposé à l’ouverture. En revanche, le PEA est soumis à un plafond de 150.000 euros. Ce plafond concerne uniquement les versements. Les gains sont exclus du calcul. Le PEA est ouvert pour une durée minimale de 8 ans. Le délai court à partir du premier versement. Tout retrait avant les 8 ans du plan entraîne sa fermeture et donc la vente des titres (lire le chapitre fiscalité du PEA).

Dans le cadre d’un PEA bancaire (forme la plus courante), deux comptes sont associés :

  • Un compte-titres, sur lequel sont logées les valeurs mobilières.
  • Un compte espèces, sur lequel transitent les fonds qui ne sont pas investis.

Passée l’échéance de 8 ans, plusieurs possibilités s’offrent au détenteur, nous serons heureux de vous rencontrer pour vous les exposer.

LE COMPTE-TITRES


Le compte-titres ordinaires permet de gérer (acheter et vendre) vos investissements sur les marchés financiers et passer des ordres de bourses. Il peut prendre la forme d’un compte individuel, joint ou indivis.
Le compte est composé d’une partie en espèce et d’une partie titres.

Promu par Investing.com